Lorsque l'érosion a endommagé les aménagements de gestion des eaux pluviales dans un quartier d'Oklahoma City, les ingénieurs ont eu besoin d'informations sur l'état et les matériaux de la zone impactée. Les levés traditionnels basés sur des points auraient pris trop de temps et nécessité l'intervention d'une équipe sur le terrain, dans des conditions dangereuses. Grâce aux logiciels de levé et à un scanner 3D, les équipes ont obtenu les informations nécessaires plus rapidement et de façon plus détaillée qu'avec une station totale ou un GNSS.

 

Oklahoma1
La ravine contenait divers matériaux naturels et artificiels. En utilisant le scanner, les ingénieurs ont élaboré des solutions pour réparer les dégâts et empêcher la progression de l'érosion.

Les problèmes sont apparus dans les buses et les canaux du district Thornberry Place. La municipalité a fait appel à Smith Roberts Baldischwiler, LLC (SRB), une entreprise de conseil à Oklahoma City, pour obtenir des services de levé et d'ingénierie. Sur un des sites, la plupart des aménagements anti-érosion construits sous un pont avaient été emportés et l'écoulement d'eau avait endommagé les structures de soutien du pont ainsi que les dalles en béton du canal. L'érosion avait mis à jour des équipements souterrains et d'autres dégâts étaient à craindre. Pour élaborer une stratégie de réparation et de mitigation des risques, les ingénieurs avaient besoin d'un levé détaillé de la zone.

Oklahoma2
Nuage de points du système d'évacuation endommagé au niveau du pont. Le SX10 de Trimble a évité aux géomètres de se rendre sur la zone dangereuse.

Le directeur des levés et de la cartographie de SRB, Taylor Denniston, savait que se rendre sur place avec une canne porte-prisme ou un GNSS serait inefficace, d'autant plus l'analyse de la situation et la planification des réparations nécessitaient un niveau de détails élevé. Outre le modèle de surface et la carte des structures et du terrain existants, les ingénieurs devaient localiser le terrain et les dalles soumis à l'érosion. « Vu l'ampleur de l'érosion et des débris, un modèle de surface traditionnel n'aurait pas été assez détaillé pour refléter correctement l'état des sols, » explique Taylor Denniston. « Nous devions classer et affecter des valeurs RVB aux points, afin que les ingénieurs puissent comprendre la nature des matériaux — distinguer les rochers des débris, identifier le sol existant. »

UNE SOLUTION OPTIMALE

Taylor Denniston savait par expérience qu'un scanner 3D serait leur meilleur allié dans cette situation. SRB avait déjà utilisé cette approche sur d'autres projets, mais ne possédait pas de scanner avant d'acheter la station totale avec scanner SX10 de Trimble, en avril 2018. En associant un scanner à un logiciel de levé familier, le SX10 a permis aux équipes de SRB de maîtriser rapidement les processus de mesure par scanner.

Les activités de terrain se sont déroulées sans accroc et l'équipe n'a eu besoin que d'une demi-journée pour effectuer un levé du site. L'équipe a récolté des points individuels pour définir le tracé principal, les caractéristiques du terrain, puis a utilisé le scanner pour obtenir une représentation de l'ensemble du site. M. Denniston a indiqué qu'avec les méthodes traditionnelles un tel travail aurait nécessité deux jours complets, sans pour autant atteindre le même niveau de détails.

Le traitement des données dans le logiciel Trimble Business Center a permis aux techniciens de SRB de combiner le nuage de points avec des points individuels mesurés par le SX10 afin de produire une image 3D du site. Pour classer les zones rassemblant différents matériaux, ils ont utilisé les données RVB du scanner pour faire la distinction entre la terre, les rochers et les débris.

Oklahoma4
Gros plan du nuage de points montrant les canalisations mises à jour et les dalles de béton déplacées Les couleurs représentent les différentes élévations.

EXPLOITER LES RÉSULTATS

SRB continue à bénéficier du SX10. Taylor Denniston a déclaré que ce dernier réduit d'un tiers le temps nécessaire aux activités de terrain, comparé aux techniques traditionnelles, et simplifie le traitement des données une fois au bureau. « Nous n'avons plus besoin de dédier une équipe à la vérification de l'exactitude des plans avec un dessinateur. » indique-t-il. L'exhaustivité des données permet aux techniciens de CAO de comprendre des sites complexes et les visites ultérieures de collecte de données manquantes deviennent rares.

En ajoutant les mesures par scanner à ses pratiques de levé, SRB a réduit ses coûts tout en améliorant les services de levé DesignReady® proposés aux clients de l'entreprise. De nombreux intervenants préfèrent les informations 3D aux dessins en 2D. « La 3D est plus facile à comprendre, » explique Taylor Denniston. « Vous avez presque l'impression d'être physiquement sur le site. C'est un grand pas vers notre objectif d'amener le site au client. »

Oklahoma5
Le nuage de points en couleur montre la canalisation mise à jour et l'écoulement de l'eau (en bleu). Les couleurs ont permis aux ingénieurs de distinguer les matériaux naturels et artificiels.

« La technologie LIDAR redistribue les cartes et nous voulons être parmi les premiers à en bénéficier. Le SX10 est un bon point d'entrée pour que nos équipes et notre personnel de bureau acquièrent des compétences en mesure par scanner. »

Taylor Denniston, Directeur des levés et de la cartographie GISP, PLS, Smith Roberts Baldischwiler, LLC

featuresstories