En novembre 2016, après une longue période d’activité sismique dans l’île du sud de la Nouvelle-Zélande, un tremblement de terre de magnitude 7,8 a provoqué d'importants mouvements de terrain et causé de lourds dégâts dans la ville balnéaire de Kaikoura.

Eliot

Ce mouvement de terrain provoqué par un soulèvement du fond marin a eu des conséquences sur toutes les routes et marinas de la côte. Kaikoura se trouve sur la route nationale principale qui traverse l’île du sud et cette dernière, suite au séisme, était impraticable dans les deux sens. Seule une route intérieure, fortement endommagée elle aussi, était ouverte chaque jour sur de courtes périodes pré-planifiées.

Eliot Sinclair, entreprise de levé, d'ingénierie et de planification de premier plan basée à Christchurch en Nouvelle-Zélande, a été chargée d'effectuer des levés dans la zone de la marina South Bay.Les bateaux de pêche et de tourisme ne pouvaient utiliser la marina qu'à marée haute à cause des changements apparus sur les fonds marins et le manque de profondeur qui en résultait. L'objectif de l'étude était d'évaluer l'état de la zone afin de définir les mesures de réparation les plus appropriées.

eliot2

Plusieurs difficultés ont dû être surmontées pour réaliser l'étude, tout d'abord l'accès au site, puis les limites des fenêtres de mesure imposées par les marées. Le projet était d'autant plus complexe qu'il a fallu tout d'abord redéfinir les points géodésiques et repères de nivellement après le mouvement de terrain, et gérer des enregistrements de données terrestres et maritimes. Eliot Sinclair a utilisé plusieurs outils de collecte et traitement de données, dont la station totale et scanner Trimble SX10, des récepteurs GNSS Trimble R8, Trimble Business Center, Trimble RealWorks et Trimble HydroPro.

Une fois sur site, une jauge de mesure de la marée et une échelle de marée ont été installées dans la marina et le nouveau zéro hydrographique déterminé. Des sondeurs bathymétriques monofaisceaux ont également été utilisés sur deux navires pour effectuer des levés des fonds marins. L'un des navires était un bateau de pêche local équipé spécialement pour l'occasion et l'autre un petit bateau pneumatique à coque rigide Orion transporté depuis Christchurch par Eliot Sinclair.

Eliot6

Les récepteurs GNSS R8 de Trimble ont servi à redéfinir les points géodésiques et repères de nivellement, puis à les transférer à l'équipe sur place qui effectuait les levés détaillés avec la station totale et scanner SX10. L'avantage de la SX10 était sa double compétence : station totale haute précision traditionnelle, utile aux travaux de définition des points de contrôle, et scanner qui permet une acquisition plus rapide des données. Elle s'est révélée être un atout déterminant sur le terrain, où l'espace disponible pour l'équipement était restreint et où il était nécessaire d'avoir une totale confiance dans les données collectées.

eliot4

Le scanner de la SX10 a permis de prendre des mesures sur les rochers découverts à marée basse, mesures qui se sont avérées très utiles à plusieurs reprises. En effet, en remplaçant les mesures manuelles point par point, la numérisation a fait gagner beaucoup de temps sur la collecte de données. De plus, elles étaient plus riches en informations que de simples points topographiques pris sur chaque affleurement. Il était par ailleurs possible de les comparer aux données des sondeurs bathymétriques, données levées aux mêmes endroits à marée haute, donnant ainsi un supplément de redondance sur les données.

eliot6

Des données ont également été enregistrées depuis un drone, puis combinées à celles de tous les capteurs pour obtenir une description la plus réaliste possible de la marina et de la zone environnante. Cette description a ensuite servi à définir les travaux nécessaires à la réouverture de la marina. Plus d'un an plus tard, ces travaux sont toujours en cours sur l'île sud de la Nouvelle-Zélande. Grâce à la réactivité d'Eliot Sinclair, à son étude globale et au suivi effectué, la marina a pu rouvrir rapidement et les activités de pêche et de tourisme reprendre leur cours.

pelleteuse

Le chef du projet Liam Jagvik vous en dit plus sur cette aventure dans ce webinaire. Pour en savoir plus sur la SX10 de Trimble ou d'autres produits utilisés pour collecter des données, consultez la page de présentation de notre gamme. 

featuresstories